Désamiantage

L’arrêté royal du 28 mars 2007, paru dans le Moniteur belge du 26 avril 2007, fixe les critères auxquels une entreprise de désamiantage doit obligatoirement satisfaire afin d'être agréée par le Service public fédéral Emploi, Travail et Concertation sociale. Un de ces critères est l’obtention obligatoire d’un certificat qui démontre que vous utilisez un système d’assurance de la qualité et que vous disposez des compétences techniques et organisationnelles nécessaires pour pouvoir travailler selon la législation belge.

Toutes les entreprises de désamiantage doivent suivre les critères fixés par l'arrêté royal du 28 mars 2007.

Un de ces critères est l’obtention obligatoire d’un certificat démontrant que vous appliquez un système de garantie de la qualité et que vous disposez d’une capacité technique et organisationnelle qui vous permet de travailler conformément à la législation belge. Outre le certificat amiante belge, Kiwa peut également délivrer le certificat SC530 néerlandais par le biais des collègues néerlandais. Cela peut constituer un atout pour les entreprises néerlandaises qui souhaitent devenir actives en Belgique, car avec Kiwa, ils peuvent ainsi disposer d’un véritable « guichet unique ».

Sur la base d’un formulaire de demande complété par vos soins, une offre de prix est établie en fonction de la nature et de la taille de votre entreprise.

La certification débute avec une évaluation de la documentation de votre système de désamiantage. Un plan de travail pour un audit est ensuite établi et décrit à quels moments quels départements sont évalués. Au moyen de plusieurs contrôles et interviews des personnes concernées, on vérifie dans quelle mesure les processus et les procédures correspondantes sont appliqués en pratique. Outre l’audit, des visites de chantiers sont également prévues afin de contrôler les éléments suivants :

  • la réalisation de la zone hermétique ;
  • le fonctionnement de la zone hermétique ;
  • le démontage de la zone hermétique ;
  • la méthode des sacs à gants.

Les constatations de l’audit et des visites de chantiers sont consignées dans un rapport. Lorsque des manquements sont signalés, l’entreprise dispose d’un délai prédéfini pour prendre des mesures. Si le système est satisfaisant, Kiwa Belgique remet alors un certificat. Ce certificat est valable cinq ans, après quoi un processus de recertification est lancé.

 

Produits connexes

  • Pour résumer simplement, la norme ISO 9001 exige que vous ayez des processus pour tenir compte de manière structurée des souhaits de vos clients lors de la fabrication de votre produit. Vous devez en outre utiliser le feed-back de vos clients, qu’il ...
    Afficher
  • Depuis l’introduction du Vlarema le 1er juin 2012, de nouvelles dispositions s'appliquent aux collecteurs, aux commerçants et aux agents de déchets qui traitent des déchets dangereux. Ils doivent en effet également disposer d’un système d’assurance d...
    Afficher